temporal


temporal

temporal, ale, aux [ tɑ̃pɔral, o ] adj.
• 1520; timporal v. 1370; bas lat. temporalis, du class. tempus, oris « tempe »
Anat. Qui appartient aux tempes. Région temporale. Lobe temporal du cerveau. Os temporal, ou subst. le temporal : os formant les parties latérales et inférieures du crâne. L'écaille, le rocher et la mastoïde sont les trois parties du temporal.

temporal nom masculin (latin temporalis, qui ne dure qu'un temps) Partie des livres liturgiques (missel, bréviaire, etc.) qui contient les messes et les offices des dimanches et des fêtes mobiles de l'année. ● temporal, temporale, temporaux adjectif (bas latin temporalis) Qui se rapporte à la tempe ou au lobe temporal. ● temporal, temporale, temporaux (expressions) adjectif (bas latin temporalis) Artère temporale, vaisseau qui irrigue certains éléments de la face. Lobe temporal, lobe du cerveau situé sous la scissure de Sylvius. Os temporal, os latéral du crâne, comprenant essentiellement l'écaille et le rocher.

temporal, ale, aux
adj. et n. m. ANAT Qui a rapport à la tempe, aux tempes. Os temporal ou, n. m., le temporal, formé de l'écaille, de l'os tympanal et du rocher.

I.
⇒TEMPORAL1, -ALE, -AUX, adj.
ANAT. Qui est relatif, qui appartient aux tempes. Nerfs temporaux; région temporale. Ses cavités temporales presque à nu sous une peau parcheminée (VERNE, 500 millions, 1879, p. 8). Le champ visuel est plus étendu du côté temporal que du côté nasal (CAMEFORT, GAMA, Sc. nat., 1960, p. 246). V. fosse II B 1 ex. de Verne.
Artère temporale et, p. ell., temporale, subst. fém. Artère qui irrigue la tempe. Aux faces des gros mangeurs, le sang s'extravase, des temporales se dessinent (MAURIAC, Préséances, 1921, p 161). La joue au creux de l'oreiller, il écoute le battement de l'artère temporale (BERNANOS, Joie, 1929, p. 629). Signe de la temporale. ,,Signe de petit brightisme, consistant en la dilatation flexueuse avec induration de l'artère temporale`` (GARNIER-DEL. 1958).
Lobe temporal (du cerveau). ,,Lobe situé à la partie inférieure de l'hémisphère cérébral`` (Méd. Biol. t. 2 1971, s.v. lobe temporal). L'aire psycho-auditive, qui occupe une partie du lobe temporal et assure l'identification des sons (CAMEFORT, GAMA, Sc. nat., 1960, p. 267).
Muscle temporal et, p. ell., temporal, subst. masc. ,,Muscle masticateur, plat, radié. Il se détache de toute l'étendue de la fosse temporale`` (Méd. Biol. t. 2 1971, s.v. muscle temporal). Le muscle temporal, dont le rôle est de relever la mâchoire durant la mastication (MELCHISSÉDEC, Pour chanter, 1913, p. 140). Muscles masticateurs (...) élévateurs comme (...) les temporaux (QUILLET Méd. 1965, p. 175).
Os temporal et, p. ell., temporal, subst. masc. ,,Os de la partie inférieure et latérale du crâne, situé en arrière du sphénoïde, sous le pariétal et en avant de l'occipital`` (MAN.-MAN. Méd. 1977). Ses oreilles, loin de se rabattre sur l'os temporal, y étaient perpendiculaires (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 257). V. condyle ex., mastoïdien rem. s.v. mastoïde ex. de Cuvier.
Syndrome temporal. ,,Ensemble de symptômes provoqués par l'atteinte du lobe temporal du cerveau`` (GARNIER-DEL. 1958).
REM. Temporo-, élém. de compos. représentant l'adj. temporal, entrant dans la constr. d'adj. du domaine de l'anat. et dont le sens a un rapport avec la tempe; le 2e élém. est un adj. a) Temporo-auriculaire. ,,Qui appartient à la région temporale et à l'oreille`` (LITTRÉ). b) Temporo-buccal, -ale, -aux. Nerf temporo-buccal. ,,Une des terminaisons du nerf maxillaire inférieur`` (VERCH.-BUD. 1981). c) Temporo-facial, -ale, -aux. ,,Qui se rapporte aux régions temporales et à la face`` (Méd. Biol. t. 3 1972). d) Temporo-malaire. Qui appartient à la tempe et à la joue, à la pommette. On trouve, entre les deux feuillets [de l'aponévrose temporale], les rameaux du nerf temporo-malaire, branche du nerf maxillaire supérieur (G. GÉRARD, Anat. hum., 1912, p. 392). e) Temporo-mandibulaire. ,,Qui se rapporte au temporal et à la mandibule`` (Méd. Biol. t. 3 1972). f) Temporo-massétérin, -ine. Nerf temporo-massétérin. ,,Terminaison du nerf maxillaire inférieur`` (VERCH.-BUD. 1981). g) Temporo-mastoïdien, -ienne. ,,Qui se rapporte aux régions temporale et mastoïdienne`` (Méd. Biol. t. 3 1972). h) Temporo-maxillaire. ,,Qui est commun à la tempe et à la mâchoire`` (LITTRÉ). Pression exercée au niveau de l'articulation temporo-maxillaire (TEISSIER, ESMEIN ds Nouv. Traité Méd. fasc. 2 1928, p. 582). i) Temporo-pariétal, -ale, -aux. ,,Qui a rapport à la fois à l'os temporal et à l'os pariétal`` (VERCH.-BUD. 1981). Suture temporo-pariétale (MAN.-MAN. Méd. 1977).
Prononc. et Orth.:[], plur. masc. [-o]. Homon. et homogr. temporal2. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. Ca 1370 timporal adj. (CHAULIAC, Gde Chir. d'apr. G. SIGURS ds Fr. mod. t. 33, p. 217); 1561 muscle temporal (PARÉ, Œuvres, IV, 9, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 1, p. 245b); 1611 veine temporale (COTGR.); 1er quart XVIe s. temporaux subst. masc. plur. « muscles recouverts par l'aponévrose temporale » (D'AUBIGNÉ, La Création, XII ds Œuvres, éd. E. Réaume et Fr. de Caussade, t. 3, p. 416). Empr. au b. lat. temporalis « de la tempe, temporal » (IVe-Ve s., VÉGÈCE). Bbg. QUEM. DDL t. 1.
II.
⇒TEMPORAL2, subst. masc.
RELIG. CATH. Partie du missel et du bréviaire comportant les différents offices de l'année liturgique. Ces pauvres saints qui empiètent si souvent sur les plates-bandes du temporal (HUYSMANS, Oblat, t. 2, 1903, p. 188).
Empl. adj., rare. Relatif à cette partie du missel et du bréviaire. Tout à l'heure (...) vous vous plaigniez du chagrin que vous éprouviez à ne pas vous croire suffisamment imprégné de l'atmosphère temporale (HUYSMANS, Oblat, t. 1, 1903, p. 244).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. et homogr. temporal1. Étymol. et Hist. 1903 subst. (ID., ibid., t. 2, p. 188). Empr., avec subst., au lat. temporalis « qui ne dure qu'un temps » (cf. a. et m. fr. tempor(r)al « saison, période », att. de ca 1175, BENOÎT DE STE-MAURE, Chron. Ducs Normandie, 37419 ds T.-L., à 1563, doc. Liège ds GDF.; v. temporel).
STAT. Temporal1 et 2. Fréq. abs. littér.:185.

1. temporal, ale, aux [tɑ̃pɔʀal, o] adj. et n.
ÉTYM. 1520; timporal, v. 1363; bas lat. temporalis, du lat. class. tempus, oris. → 1. Tempe.
Anat. Qui appartient aux tempes. || Région temporale (→ Impression, cit. 47). || Os temporal, ou, n. m. le temporal : os du crâne, de chaque côté de la boîte crânienne (entre l'occipital, le pariétal et le sphénoïde), composé de l'écaille, du rocher et de l'os tympanal. aussi Mastoïde, pierreux (apophyse). || Lobe temporal du cerveau. || Fosse temporale. || Artères temporales ou, n. f. (mil. XIXe), les temporales. || Dilatation, signe de la temporale.Muscle temporal, recouvert par l'aponévrose temporale. Masticateur. || Nerfs temporaux.Méd. || Syndrome temporal : « ensemble des symptômes provoqués par l'atteinte du lobe temporal du cerveau » (Garnier).
COMP. V. Temporo-.
HOM. 2. Temporal.
————————
2. temporal [tɑ̃pɔʀal] n. m.
ÉTYM. Attesté XXe; « époque », v. 1160; lat. temporalis « qui ne dure, ne vaut que pour un temps ». → 1. Temporal.
Relig. cathol. Partie du missel et du bréviaire comportant les offices pour chaque temps de l'année.
HOM. 1. Temporal.

Encyclopédie Universelle. 2012.